Periscope, mode d’emploi

Facebooktwitter

Le rachat par Twitter de la startup Periscope, mi-mars 2015, a permis le lancement de l’application mobile du même nom. L’application permet la diffusion gratuite d’événements, de situations ou d’autres éléments en direct vidéo depuis un appareil mobile utilisant un système d’exploitation iOS.

 

Le self-livestream, révolution

En concurrence directe avec Merkaat, un autre service de « self-livestream »Periscope s’est principalement imposé (et fort logiquement) sur Twitter.

Ces deux applications ont véritablement apporté des nouveautés : chacun pouvant désormais, depuis son smartphone, proposer une multitude de contenus pour tous ; à un moment où le format vidéo devient inévitable (temps réel, discussion, etc.).

De même, une récupération médiatique a très rapidement accompagné le lancement des applications : CNN proposant aux États-Unis la diffusion en live – depuis Periscope – de divers accidents, incendies, etc. Europe1 (#PeriscopeDay) en France permet depuis peu à ses followers sur Twitter d’assister en direct à l’enregistrement des différents programmes produits par la station de radio.

Periscope dispose d’un nombre d’abonnés aujourd’hui conséquent et s’est ainsi imposé face à son principal concurrent sur ce créneau. Plus de six millions d’utilisateurs ont au moins une fois utilisé Periscope, soit le triple des chiffres annoncés par Meerkat.

Application Periscope

Crédit photo : Free Games Online

Periscope, comment l’utiliser ?

Periscope et Twitter vont, depuis le lancement de l’application, de pair. La diffusion d’une vidéo en direct via l’application est en effet maximisée via le réseau social. Promotions, hashtags, réactions en cours de diffusion permettent alors l’élargissement du public.

Quelques étapes doivent, bien évidemment, être prises en compte, pour garantir le succès d’un tel exercice :

  • Quel angle éditorial ?

C’est la première question à se poser, la problématique initiale. Il convient de déterminer les enjeux à aborder durant la séance, le type choisi (de la simple conférence de presse aux questions / réponses), les relais, etc.

  • Comment informer mes followers ?

Des tweets en amont pourront permettre une fidélisation avant la première diffusion : des indications utiles qui proposeront un rendez-vous, bien au-delà du simple tweet traditionnel « En direct sur Periscope ».

  • Quelle personnalisation de la diffusion ?

Avant le lancement du live, pensez à donner un titre au direct établi, à proposer différents hashtags qui permettront une seconde fidélisation, l’interaction avec vos spectateurs.

  • Quel équipement ?

Un smartphone, une tablette et tout appareil équipé du système d’exploitation Android. Un trépied peut également permettre une meilleure diffusion, une stabilisation de l’image.

  • Quel enregistrement ?

Il est possible de paramétrer un enregistrement de votre diffusion, afin de disposer d’un replay en aval. Cet élément est configurable avant la captation, dans les paramètres de l’appli.

  • Quel cadre ?

Filmez à la verticale ! Il s’agit en effet du format original privilégié par Periscope. Que votre écran soit celui d’un iPad ou d’un simple iPhone, les dimensions de la vidéo partagée seront les mêmes.

Periscope réel

Crédit photo : Lord Jezzer
  • Un conseil annexe

Il convient de privilégier un cadrage haut, afin d’éviter la superposition entre les éléments à valoriser et les probables commentaires nombreux et (parfois) envahissants.

Pour prolonger l’interactivité, des réponses apportées aux commentaires et une séance de questions / réponses peuvent s’imposer.

Nos astuces : un double clic sur l’écran permet le passage de l’appareil photo avant à l’appareil arrière et vice-versa ; des diffusions privées sont en outre possibles via l’activation du petit cadenas visible en bas de l’écran ; les tweets ne sont pas obligatoires.

 

Et maintenant ?

Periscope, et maintenant

Crédit photo : ineedabeat73

L’évolution et la suite du succès de l’application sont encore incertaines.

Parmi les récents changements, on pourra noter que l’identification via Twitter n’est plus nécessaire. L’activation de l’application est possible via votre numéro de téléphone. Toutefois, ceci peut entraîner une nouvelle limite : peu de partages sur les réseaux sociaux.

De même, la consultation est désormais possible depuis un navigateur traditionnel sur un ordinateur. Il n’est donc pas nécessaire de disposer de l’appli pour consulter une vidéo en direct, le lien vers le live suffit !

La diffusion exclusivement en mode portrait et en format d’écran iPhone reste toutefois une contrainte non négligeable.

Enfin, quid de la question des droits à l’image et de diffusion des événements filmés ?